Formation hotellerie restauration : comment faire pour travailler dans ce secteur ?

5 mai 2020

Formation hôtellerie restauration

Les métiers de l’hôtellerie restauration sont très nombreux. Parmi les plus courants, on peut citer les suivants : maître d’hôtel, sommelier, concierge, femmes de chambre, cuisinier, chef de cuisine, traiteur, commis de salle… C’est pourquoi ce domaine lance toujours des appels d’offres. Si vous suivez une formation en hôtellerie-restauration, vous serez donc sûr de trouver un emploi, même à l’autre bout du monde. Comment se former alors dans le secteur de l’hôtellerie-restauration ?

Les formations diplômantes

Elles sont nombreuses et très ciblées. Pour commencer, vous pouvez tenter de décrocher un CAP ou Certificat d’Aptitude Professionnelle avant une MC (Mention Complémentaire) et un (Brevet professionnel), puis enchaîner avec le Baccalauréat Technologique ou le Baccalauréat Professionnel. Ces formations sont dispensées dans un lycée professionnel. On peut citer le CAP cuisine, le MC employé barman, organisateur de réception, le BP arts du service et commercialisation en restauration, le Bac Pro cuisine…

Après l’obtention du bac, vous pouvez poursuivre avec un Brevet de Technicien Supérieur ou BTS hôtellerie-restauration. Puis, une Licence Professionnelle validera vos acquis, tout en vous ouvrant les portes pour tous les métiers de l’hôtellerie. Enfin, grâce à un Master, vous pourrez poursuivre votre carrière dans un autre pays. Bien entendu, les débouchés sont plus nombreux pour ceux qui possèdent un Diplôme d’Etat. Toutefois, beaucoup d’établissements donnent une chance aux apprentis pour qu’ils puissent acquérir de l’expérience.

Les formations en alternance

Si vous n’avez pas la force de suivre tout un cursus, vous pouvez également vous tourner vers les formations plus courtes. En effet, certaines grandes écoles proposent le CQP ou Certificat de Qualification Professionnelle. Il s’agit d’une formation en alternance sous contrat de professionnalisation. Dès l’obtention du certificat, l’apprenant est tout de suite opérationnel. Les entreprises considèrent les CQP comme une voie de recrutement active. En savoir plus

On peut citer par exemple le CQP assistant d’exploitation en restauration, agent de restauration, commis de cuisine… Sinon, d’autres établissements préparent aussi des étudiants à un Titre Professionnel ou à un CAP.

Comment choisir sa formation ?

Tout dépend de votre projet professionnel. Bien sûr, si vous êtes encore à la recherche de votre voie, vous pouvez suivre un cursus universitaire qui vous permettra d’entrer dans ce milieu plus facilement dès l’obtention de votre diplôme. En revanche, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est plus logique de choisir une formation en alternance. En quelques mois, vous pourrez alors convoiter un poste dans un grand établissement.

Pour choisir une école, renseignez-vous sur son statut et faites quelques recherches avant de déposer votre dossier de candidature. La pédagogie doit intégrer des séances de co-working, des stages et disposer d’infrastructures complètes et modernes. De même, l’équipe pédagogique doit être au top pour dispenser un enseignement de qualité. N’oubliez pas de demander conseil à votre entourage.

L’importance des expériences professionnelles

Certes, les offres pullulent dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, mais les demandeurs d’emplois sont tout aussi nombreux. Au-delà des compétences, les recruteurs auront tendance à engager les personnes qui sont plus expérimentées. C’est pourquoi lors de la formation, il est important de mettre en pratique les acquis pour qu’à l’obtention du diplôme ou du certificat, vous soyez prêt à entrer dans le milieu professionnel.

De plus, il existe des contrats d’extras dans le domaine de la restauration. Ces CDD d’usage vous permettront d’arrondir vos fins du mois tout en étoffant votre CV. S’ils se multiplient, les contrats d’extras peuvent même ouvrir la voie vers un CDI. Voilà pourquoi la plupart des étudiants choisissent la formation en alternance. Ainsi, ils pourront en même temps travailler à mi-temps au sein d’un établissement pour acquérir de l’expérience professionnelle.

Back to Top

-