Comment reconnaitre et sélectionner une bonne viande bien fraiche ?

23 avril 2022

bonne viande
En général, une bonne viande un aspect lisse, serré et un grain fin. La chair doit être plus ou moins persillée de gras en fonction des morceaux. Lors de l’achat, il est important de faire attention à certains détails très importants afin de limiter les risques d’intoxication alimentaire après consommation.

La couleur de la viande

Vous devez prêter une attention particulière à la couleur de la viande. Pour ce qui est du bœuf, la viande doit être brillante et bien rouge. Lorsqu’un morceau de viande de bœuf présente une couleur terne, c’est qu’il y a un souci. Optez pour du boeuf français de qualité supérieure. La viande de veau et d’agneau fraiche est rose foncé, ou rose pâle, quand elle est encore bien fraiche. À l’achat, la viande de veau doit avoir un grain serré, être d’une belle coloration rose pâle avec une graisse ferme d’un blanc satiné.

La viande de porc présente une couleur rose pâle avec le gras d’un blanc éclatant. La couenne du porc frais est bien souple. Pour sélectionner la meilleure viande de volaille, évitez celle qui présente une couleur trop blanche. Les os ne doivent pas être ramollis. À l’exception de la viande de volaille, une viande fraiche de qualité doit avoir une chair persillée de gras. Lorsque vous distinguez une couche de pellicule poisseuse, cela signifie que des substances toxiques peuvent se développer.

On reconnait également une viande fraiche à son odeur. Généralement toute viande à une odeur neutre. À l’achat, évitez les viandes qui dégagent une odeur forte, désagréable. C’est un signe de putréfaction.

La texture de la viande

Une bonne viande ne doit être ni collante ni sèche. Une texture de qualité se reconnait à trois éléments à savoir, la tendreté, la jutosité et la flaveur. La tendreté se traduit par la facilité de la viande à être tranchée et mastiquée. Une viande bien tendre et fondante est une viande de qualité. La jutosité se définit par le caractère plus ou moins sec de la viande. La jutosité est liée à la quantité d’eau et de lipides présente dans le produit. Une viande qui baigne dans son jus n’est pas fraiche.

Mais si la surface de coupe est sèche, cela indique que la viande retient correctement son jus. Plus la viande est humide, plus les bactéries peuvent s’y développer. La jutosité se distingue également au premier coup de fourchette. Lorsqu’une viande est riche en lipides, elle est moins sèche en bouche qu’une viande maigre. La flaveur, c’est le gout. Il est défini par les sensations des consommateurs lorsque les arômes se libèrent pendant la dégustation de la viande.

Dans le cas des morceaux préemballés, la présence de gouttes sur l’emballage peut être due à un manque de fraîcheur. Aussi, lorsque la viande n’est pas conservée à une température inférieure à 7 degrés, entre 2 et 4 degrés la date de péremption indiquée sur l’emballage n’est pas garantie.

En consommant une viande avariée, vous pouvez contracter des maladies telles que la maladie du hamburger, la salmonellose et bien d’autres infections provoquées par la présence de mauvaises bactéries.

Back to Top

-